"Les Rougon-Macquart" d'Emile Zola

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

"Les Rougon-Macquart" d'Emile Zola

Message par Kelley le Lun 29 Nov - 14:52

Bonjour

Ce forum ayant été créé pour que vous veniez parler des livres que vous aimez, que vous avez lus, que vous aimeriez lire, je vous invite à nous donner vos impressions et vos commentaires.

Pour ma part, j'ai (re)lu, dernièrement, 3 livres de la série des Rougon-Macquart d'Emile Zola, qui regroupe 20 romans :

La Fortune des Rougon
La Curée
Le Ventre de Paris
La Conquête de Plassans
La Faute de l’abbé Mouret
Son Excellence Eugène Rougon
L’Assommoir
Une page d’amour
Nana
Pot-Bouille
Au Bonheur des Dames
La Joie de vivre
Germinal
L'Œuvre
La Terre
Le Rêve
La Bête humaine
L’Argent
La Débâcle
Le Docteur Pascal

et bien, n'en déplaise à Monsieur Zola, cela me fait toujours la même impression. Le premier ça va, j'ai envie de lire le deuxième. Après le deuxième, me vient une sorte de tristesse et d'écoeurement. Je lis le troisième et ensuite je suis obligée de m'arrêter, complètement écoeurée de tout ce malheur, de toute cette misère, de tout ce pessimisme.

Il faut, cependant, rendre à Monsieur Zola ce qui lui appartient, à savoir son époque, où la misère dans le milieu ouvrier était très prononcée et la vie extrêmement difficile. Il a très bien décrit cela.

En outre, j'ai toujours souhaité lire la totalité de son oeuvre en commençant par le premier volume et en allant jusqu'au dernier. Dans l'ordre. J'y arriverai peut-être un jour.

_________________________


"Faire rire quelqu'un, c'est une formidable complicité. Quand quelqu'un me faire rire, je prend ça comme un cadeau" - Olivier de Kersauson
avatar
Kelley
CHEF DE MEUTE

Féminin Messages : 212
Date d'inscription : 25/11/2010

Voir le profil de l'utilisateur http://kelley-loisirs-hobby.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: "Les Rougon-Macquart" d'Emile Zola

Message par Kelley le Jeu 26 Mai - 12:22

Bonjour hat

Finalement, je me suis décidée à lire la totalité des Rougon-Macquart, en commençant par le premier et ceci jusqu'au dernier. Il m'a fallu pratiquement un an. J'ai tiré de cette lecture une étude sur les personnages, leur arbre généalogique et un résumé de chacun des romans. Vous trouverez tout ceci ci-après.

Bonne lecture read


Dernière édition par Kelley le Lun 25 Juil - 10:10, édité 1 fois

_________________________


"Faire rire quelqu'un, c'est une formidable complicité. Quand quelqu'un me faire rire, je prend ça comme un cadeau" - Olivier de Kersauson
avatar
Kelley
CHEF DE MEUTE

Féminin Messages : 212
Date d'inscription : 25/11/2010

Voir le profil de l'utilisateur http://kelley-loisirs-hobby.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: "Les Rougon-Macquart" d'Emile Zola

Message par Kelley le Jeu 26 Mai - 12:24

ARBRE GENEALOGIQUE DU COTE DES ROUGON

PS : bien que le lien soit présent dans ce message, l'image ne s'affiche pas. Si vous êtes intéressés, me demander, merci. Idem pour celui des Macquart.




Dernière édition par Kelley le Sam 15 Oct - 21:05, édité 3 fois

_________________________


"Faire rire quelqu'un, c'est une formidable complicité. Quand quelqu'un me faire rire, je prend ça comme un cadeau" - Olivier de Kersauson
avatar
Kelley
CHEF DE MEUTE

Féminin Messages : 212
Date d'inscription : 25/11/2010

Voir le profil de l'utilisateur http://kelley-loisirs-hobby.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: "Les Rougon-Macquart" d'Emile Zola

Message par Kelley le Jeu 26 Mai - 12:27

ARBRE GENEALOGIQUE DU COTE DES MACQUART




Dernière édition par Kelley le Mar 19 Juil - 16:12, édité 2 fois

_________________________


"Faire rire quelqu'un, c'est une formidable complicité. Quand quelqu'un me faire rire, je prend ça comme un cadeau" - Olivier de Kersauson
avatar
Kelley
CHEF DE MEUTE

Féminin Messages : 212
Date d'inscription : 25/11/2010

Voir le profil de l'utilisateur http://kelley-loisirs-hobby.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: "Les Rougon-Macquart" d'Emile Zola

Message par Kelley le Jeu 26 Mai - 12:31


PERSONNAGE PRINCIPAL ET LIVRE ASSOCIE



LES ROUGON


Eugène ROUGON......................................Son excellence Eugène Rougon
Pascal ROUGON........................................Le docteur Pascal
Aristide ROUGON (dit SACCARD).................La curée - L'argent
Sidonie ROUGON.......................................La curée
Marthe ROUGON.......................................La conquête de Plassans
Clotilde ROUGON.......................................Le docteur Pascal


LES MACQUART


Lisa MACQUART......................................Le ventre de Paris
Gervaise MACQUART...............................L'assommoir
Jean MACQUART.....................................La terre - La débâcle
Etienne LANTIER.....................................Germinal
Claude LANTIER......................................Le ventre de Paris - L'oeuvre
Jacques LANTIER....................................La bête humaine
Hélène MOURET......................................Une page d'amour
François MOURET....................................La conquête de Plassans
Octave MOURET.....................................Pot-bouille - Au bonheur des dames
Serge MOURET........................................La faute de l'abbé Mouret
Désirée MOURET......................................La faute de l'abbé Mouret
Anna COUPEAU (Nana).............................Nana
Pauline QUENU........................................La joie de vivre
Angélique..............................................Le rêve

.

_________________________


"Faire rire quelqu'un, c'est une formidable complicité. Quand quelqu'un me faire rire, je prend ça comme un cadeau" - Olivier de Kersauson
avatar
Kelley
CHEF DE MEUTE

Féminin Messages : 212
Date d'inscription : 25/11/2010

Voir le profil de l'utilisateur http://kelley-loisirs-hobby.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: "Les Rougon-Macquart" d'Emile Zola

Message par Kelley le Mar 19 Juil - 18:21


PERSONNAGES + CONJOINTS

(Naissance - Décès)

Les dates respectent le dernier arbre généalogique établi par Emile Zola. Toutefois, on peut constater qu'elles ne correspondent pas toujours aux récits des romans. Elles donnent cependant une bonne idée dans le temps des dates de naissance, décès et mariage (ou union libre)


DU COTE DES ROUGON


Adélaïde FOUQUE + Marius ROUGON (mariage vers 1786)
(1768 - 1873)................(..?..- 1788)

Pierre ROUGON + Félicité PUECH (mariage en 1810)
(1787 - 1870)............(1792 -..?..)

Eugène ROUGON + Véronique BEULIN D'ORCHERE (mariage en 1857)
(1811 -..?..).............(1820 -..?..)

Pascal ROUGON + Clotilde ROUGON (sa nièce) (non mariés) en 1873
(1813 - 1873).............(1847 -..?..)

Aristide ROUGON (SACCARD) + Angèle SICARDOT (mariage en 1836)
(1815 -..?..)...................................(..?..- 1854 )

Aristide ROUGON (SACCARD) + Renée BERAUD du CHATEL (mariage en 1855)
(1815 -..?..).......................................(1835 - 1864)

Sidonie ROUGON + TOUCHE en 1838
(1818 -..?..)..........(..?..- 1850)

Marthe ROUGON + François MOURET (mariage en 1840)
(1820 - 1864)...............(1816 - 1864)

Maxime ROUGON + Louise de MAREUIL (mariage en 1863)
(1840 - 1873)................(1846 - 1863)

Clotilde ROUGON + Pascal ROUGON (son oncle) (non mariés) en 1873
(1847 -..?..)............(1813 - 1873)

Victor (fils de SACCARD)
(1853 -..?..)

Octave MOURET + Denise BAUDU (union libre) en 1869
(1840 -..?..)..........(1844 -..?..)

Serge MOURET
(1841 -..?..)

Désirée MOURET
(1844 -..?..)

Charles ROUGON - SACCARD
(1857 - 1873)

Angélique....... + Félicien d'HAUTECOEUR (mariage en 1869)
(1851 - 1869).......(1847 -..?..)



DU COTE DES MACQUART

Adélaïde FOUQUE + Eustache MACQUARD (ensemble en 1789)
(1768 - 1873)...............(..?..- 1812)

Ursule MARCQUART + Firmin MOURET (mariage en 1810)
(1791 - 1840)......................(..?..- 1840)

Antoine MACQUART + Joséphine GAVAUDAN (Fine) (mariage en 1829)
(1789 - 1873)..................(vers 1797 - 1851)

François MOURET + Marthe ROUGON (mariage en 1840)
(1817 - 1864)................(1820 - 1864)

Hélène MOURET + Charles GRANDJEAN (mariage en 1841)
(1824 -..?..).............(1815 - 1853)

Silvère MOURET
(1834 - 1851)

Lisa MACQUART + QUENU (mariage en 1852)
(1827 - 1863)...............(1829 - 1863)

Gervaise MACQUART + Auguste LANTIER (union libre)
(1828 - 1869)......................(vers 1825 -..?..)

Gervaise MACQUART + COUPEAU (mariage en 1852)
(1828 - 1869)......................(..?..- 1868)

Jean MACQUART + Françoise MOUCHE (mariage en 1867)
(1831 -..?..)............(1846 - 1870)

Jean MACQUART + Mélanie VIAL (mariage en 1871)
(1831 -..?..).....................(..?..- ..?..)

Claude LANTIER + Christine HALLEGRAIN (union libre) en 1865
(1842 - 1876)..............(1844 -..?..)

Etienne LANTIER
(1846 -..?..)

Jacques LANTIER
(1844 - 1870)

Anna COUPEAU (Nana)
(1852 - 1870)

Pauline QUENU
(1852 -..?..)

Jeanne GRANDJEAN
(1842 - 1855)

Jacques-Louis LANTIER (fils de Claude)
(1860 - 1869)

Louis (fils de Nana)
(1867 - 1870)

_________________________


"Faire rire quelqu'un, c'est une formidable complicité. Quand quelqu'un me faire rire, je prend ça comme un cadeau" - Olivier de Kersauson
avatar
Kelley
CHEF DE MEUTE

Féminin Messages : 212
Date d'inscription : 25/11/2010

Voir le profil de l'utilisateur http://kelley-loisirs-hobby.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: "Les Rougon-Macquart" d'Emile Zola

Message par Kelley le Mar 19 Juil - 18:32


PERIODE DE CHAQUE ROMAN



  • La fortune des Rougon - 1851 mais retour en arrière pour histoire de Tante Dide => 1786

  • La curée - 1852-1863

  • Le ventre de Paris - 1858-1859

  • La conquête de Plassans - 1858-1863

  • La faute de l'abbé Mouret - mai 1866 - automne 1866

  • Son excellence Eugène Rougon - 1856-1861

  • L'assommoir - 1850-1868

  • Une page d'amour - 1853-1856

  • Nana - 1867-1870

  • Pot-bouille - 1861-1863

  • Au bonheur des dames - 1864-1869

  • La joie de vivre - 1860-1876

  • Germinal - 1866-1867

  • L'oeuvre - 1862-1876

  • La terre - 1860-1870

  • Le rêve - 1860-1868

  • La bête humaine - 1869 (quelques mois)

  • L'argent - 1864-1868

  • La débâcle - août 1870-mai 1871

  • Le docteur Pascal - juillet 1872-août 1874



_________________________


"Faire rire quelqu'un, c'est une formidable complicité. Quand quelqu'un me faire rire, je prend ça comme un cadeau" - Olivier de Kersauson
avatar
Kelley
CHEF DE MEUTE

Féminin Messages : 212
Date d'inscription : 25/11/2010

Voir le profil de l'utilisateur http://kelley-loisirs-hobby.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: "Les Rougon-Macquart" d'Emile Zola

Message par Kelley le Lun 25 Juil - 9:49


RESUME DE CHAQUE ROMAN



Livre 1 - La fortune des Rougon - publié en 1870


C'est le premier roman. Celui qui nous présente toute la famille. Enfin presque. Parce qu'au cours des livres qui vont suivre, viendra d'autres naissances. Le titre scientifique de ce livre est "les origines". Il retrace la saga d'une famille sous le Second Empire et débute en 1851, date de l'insurrection.

Pour ce premier livre, Zola écrit une préface où il explique que tous les êtres d'une même famille, bien qu'en apparence différents, sont liés les uns aux autres par les lois de l'hérédité et que chacun subit l'influence du milieu social dont il vient et où il évolue. Zola le situe à Plassans, ville de province, de Provence plus exactement, nom inventé mais qui est en réalité Aix-en-Provence, ville où Zola avait vécu sa jeunesse.

Ce livre commence par une histoire, celle de Silvère et Miette. L'origine, le pilier de la famille, la "créatrice" c'est Adélaïde, qui par son premier mariage avec Rougon, a eu un fils, Pierre. Après avoir perdu son mari, elle choisit un homme qu'elle aime profondément mais qu'elle n'épouse pas, Macquart, et dont elle a deux enfants, Antoine et Ursule. De là, suivra ensuite trois lignées d'enfants et de petits-enfants que l'on retrouvera tout au long des 19 romans qui suivront et qui formeront, parfois indépendamment, le héros ou l'héroïne de chaque livre.

Cette saga met également en évidence la légitimité des Rougon contre l'illégitimité des Macquart, ou comment, bien que tous originaires de la terre, les Rougon chercheront désespérément à s'enrichir et deviendront bourgeois, alors que les Macquart incarneront le malheur du peuple.



Dernière édition par Kelley le Lun 25 Juil - 9:53, édité 1 fois

_________________________


"Faire rire quelqu'un, c'est une formidable complicité. Quand quelqu'un me faire rire, je prend ça comme un cadeau" - Olivier de Kersauson
avatar
Kelley
CHEF DE MEUTE

Féminin Messages : 212
Date d'inscription : 25/11/2010

Voir le profil de l'utilisateur http://kelley-loisirs-hobby.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: "Les Rougon-Macquart" d'Emile Zola

Message par Kelley le Lun 25 Juil - 9:51


Livre 2 - La curée - publié en novembre 1871


Nous sommes à Paris et nous retrouvons Aristide Rougon, troisième fils de Pierre, qui, après les journées insurrectionnelles de décembre 1851, est monté à Paris. Bien décidé à réussir dans la capitale, il rend visite à son frère aîné, Eugène, installé à Paris bien avant lui, qui d'abord agent de la propagande bonapartiste, devient ensuite ministre.

Eugène lui offre une place à l'Hôtel de Ville en lui conseillant de changer de nom afin de faire oublier ses origines et ses précédentes opinions républicaines. Aristide Rougon devient Saccard. Bien placé, il profite des prochains projets de percements des grandes avenues par le baron Haussmann pour entrer dans la spéculation des terrains et immeubles et s'enrichir. Nous entrons là dans la haute bourgeoisie d'affaires.

Deux autres personnages de la famille Rougon nous apparaissent ici, son fils Maxime et sa soeur Sidonie.



Dernière édition par Kelley le Lun 25 Juil - 9:54, édité 1 fois

_________________________


"Faire rire quelqu'un, c'est une formidable complicité. Quand quelqu'un me faire rire, je prend ça comme un cadeau" - Olivier de Kersauson
avatar
Kelley
CHEF DE MEUTE

Féminin Messages : 212
Date d'inscription : 25/11/2010

Voir le profil de l'utilisateur http://kelley-loisirs-hobby.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: "Les Rougon-Macquart" d'Emile Zola

Message par Kelley le Lun 25 Juil - 9:52


Livre 3 - Le ventre de Paris - publié début 1873


L'histoire commence en 1858 et le personnage principal n'est ni un Rougon ni un Macquart. Alors, me direz-vous ? Alors le lien existant entre le personnage central et un membre de la famille Macquart est que le frère de celui-ci a épousé Lisa Macquart, qui est la soeurs de Gervaise et Jean, tous trois enfants d'Antoine Macquart.

Mais le véritable héros (ou plutôt héroïne) de ce roman, ce sont les Halles Centrales, gigantesques structures de verre et de métal de l'architecte Victor Baltard, ventre énorme de Paris, gouffre majestueux engloutissant des tonnes de nourriture sans cesse renouvelées. C'est l'amoncellement des légumes, fruits, viandes, poissons, fromages, volailles avec leurs odeurs et leurs graisses étouffantes et écoeurantes.

C'est le roman du commerce de bouche, de l'alimentaire avec ses commerçants gras, ventrus, bien nourris, en opposition avec la maigreur pauvre.

On retrouve dans ce roman, en parallèle, le fils de Gervaise (soeur de Lisa), Claude Lantier, devenu artiste-peintre.



Dernière édition par Kelley le Lun 25 Juil - 9:54, édité 1 fois

_________________________


"Faire rire quelqu'un, c'est une formidable complicité. Quand quelqu'un me faire rire, je prend ça comme un cadeau" - Olivier de Kersauson
avatar
Kelley
CHEF DE MEUTE

Féminin Messages : 212
Date d'inscription : 25/11/2010

Voir le profil de l'utilisateur http://kelley-loisirs-hobby.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: "Les Rougon-Macquart" d'Emile Zola

Message par Kelley le Lun 25 Juil - 9:53



Livre 4 - La conquête de Plassans - publié en 1874


Après Paris, nous revenons à Plassans, en septembre 1858. François Mouret, fils d'Ursule Macquart, marié à Marthe Rougon sa cousine, fille de Pierre, y ont une maison et mènent une vie familiale rangée, tranquille, heureuse. Ils ont trois enfants, Serge, Octave et Désirée.

Ils possèdent une grande maison dont toutes les pièces ne servent pas. Au second étage sont entassés les fruits du verger. Alors François décide de le louer. L'abbé de Plassans lui recommande justement un abbé qui vient d'un autre diocèse. Cette arrivée bouleversera non seulement la vie de François et Marthe, mais également toute la bourgeoisie de Plassans.

C'est le roman vu à travers l'église et la religion, la recherche du pouvoir absolu sur la population de Plassans, toues catégories sociales et tous partis confondus.


_________________________


"Faire rire quelqu'un, c'est une formidable complicité. Quand quelqu'un me faire rire, je prend ça comme un cadeau" - Olivier de Kersauson
avatar
Kelley
CHEF DE MEUTE

Féminin Messages : 212
Date d'inscription : 25/11/2010

Voir le profil de l'utilisateur http://kelley-loisirs-hobby.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: "Les Rougon-Macquart" d'Emile Zola

Message par Kelley le Lun 25 Juil - 9:55



Livre 5 - La faute de l'abbé Mouret - publié en 1875


L'action se déroule en 1866. Nous sommes ici dans un petit village du nom des Artaud, non loin de Plassans, où Serge, devenu abbé après cinq ans au séminaire, a demandé la cure. Il a 25 ans et il y est depuis trois mois.

Il a pris avec lui sa soeur Désirée, enfant attardée de 22 ans. Le hasard va lui faire rencontrer une personne qui remettra fortement sa vie en question.

Le thème ici est la vie d'un petit curé de campagne, jeune encore, commençant tout juste son sacerdoce, qui ne connaît rien de la vie en dehors du séminaire, fragile dans ses croyances qu'il pense affirmées. C'est la vie quotidienne d'un tout petit village replié sur lui-même où le travail de la terre prévaut sur le temps accordé à l'église et à la prière.


_________________________


"Faire rire quelqu'un, c'est une formidable complicité. Quand quelqu'un me faire rire, je prend ça comme un cadeau" - Olivier de Kersauson
avatar
Kelley
CHEF DE MEUTE

Féminin Messages : 212
Date d'inscription : 25/11/2010

Voir le profil de l'utilisateur http://kelley-loisirs-hobby.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: "Les Rougon-Macquart" d'Emile Zola

Message par Kelley le Lun 25 Juil - 9:56



Livre 6 - Son excellence Eugène Rougon - publié en 1876


De nouveau retour à Paris et retour en arrière pour suivre le chemin tracé par Eugène Rougon, fils de Félicité et Pierre. Nous sommes en 1856. Nous le savons, Eugène est devenu un homme influent sous l'Empire. Il a pu placer son frère Aristide, il prodigue ses bienfaits à ses amis et connaissances. Aimant le pouvoir avant tout, il s'appuie ainsi sur quelques proches politiques, sa bande, grâce auxquels il se sent exister, il se sent supérieur.

Homme autoritaire et chaste, homme de force, répressif, il considère les femmes comme inférieures et en rencontre une qui saura lui prouver le contraire. Malgré lui, il sera plongé dans des intrigues de cour et politiques, des retournements d'alliance et des manipulations où chacun réclamera son lot de pouvoir ou d'argent.

Dans cette histoire, nous entrons par la grande porte au sein du gouvernement. Tout au long du récit, nous passons du Corps Législatif (actuelle Chambre des Députés) au Conseil d'Etat composé de ministres et de hauts fonctionnaires, de l'intimité et des manoeuvres de personnages dépendants du pouvoir aux réceptions et fêtes de l'Empereur.


_________________________


"Faire rire quelqu'un, c'est une formidable complicité. Quand quelqu'un me faire rire, je prend ça comme un cadeau" - Olivier de Kersauson
avatar
Kelley
CHEF DE MEUTE

Féminin Messages : 212
Date d'inscription : 25/11/2010

Voir le profil de l'utilisateur http://kelley-loisirs-hobby.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: "Les Rougon-Macquart" d'Emile Zola

Message par Kelley le Lun 25 Juil - 9:57



Livre 7 - L'assommoir - publié en 1877


L'assommoir était un bar populaire de Belleville, rue Poissonnière. Le récit commence en 1850. Gervaise qui a eu très jeune deux enfants, deux garçons, avec son amant Lantier, a quitté Plassans pour s'installer à Paris. Elle habite sur les boulevards extérieurs.

Lantier, qui ne travaille pas mais veut mener grand train, quitte Gervaise et ses deux enfants. Coupeau, un voisin, ouvrier-zingueur célibataire, fait la cour à Gervaise qui finit par céder et l'épouse. Ensemble ils auront une fille, Anna dite "Nana".

Gervaise est blanchisseuse et très travailleuse. Coupeau a un jour un accident et tombe d'un toit. Alors il commence à se laisser aller à la fainéantise et se laisse entraîner dans la boisson. Gervaise suivra.

Ce roman nous fait entrer dans le monde pauvre et misérable de l'ouvrier parisien. Il nous fait partager la fatigue, la misère, la peur des lendemains sans nourriture, sans argent, la promiscuité, la crasse. C'est un des romans les plus célèbres de la série et peut-être le plus lu. Très critiqué à l'époque de sa sortie car Zola emploie un large panel de mots d'argots.

A noter : Dans le roman "L'assommoir", Jacques Lantier, futur héros de "La bête humaine", n'existe pas. Il sera rajouté par la suite.


_________________________


"Faire rire quelqu'un, c'est une formidable complicité. Quand quelqu'un me faire rire, je prend ça comme un cadeau" - Olivier de Kersauson
avatar
Kelley
CHEF DE MEUTE

Féminin Messages : 212
Date d'inscription : 25/11/2010

Voir le profil de l'utilisateur http://kelley-loisirs-hobby.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: "Les Rougon-Macquart" d'Emile Zola

Message par Kelley le Lun 25 Juil - 9:58



Livre 8 - Une page d'amour - publié en 1878


L'histoire commence en 1853. Hélène, fille d'Ursule Macquart et soeur de François et Sylvère Mouret, après avoir été mariée et avoir perdu son mari, se retrouve veuve et seule à Passy, à côté de Paris, avec sa fille Jeanne âgée de 11 ans. L'enfant est atteinte, tout comme son arrière-grand-mère Adélaïde, d'une maladie nerveuse et fait des crises de convulsion.

Une nuit que Jeanne a une crise importante, Hélène sort chercher son médecin mais celui-ci est absent. Elle frappe donc à la première porte qu'elle croise et se trouve bien heureusement chez un jeune médecin, le docteur Deberle, qui accepte de venir soigner l'enfant.

Hélène a une trentaine d'années et le docteur Deberle, trente-cinq. Il est marié et sa femme deviendra amie avec Hélène, qui est sa voisine, mais le caractère et la personnalité d'Hélène et du docteur les rapprochera dangereusement. Pour la première fois de sa vie, elle, si calme, si tranquille et si réfléchie, connaîtra un amour passionné qui lui fera oublier tout le reste et même délaisser sa fille.


_________________________


"Faire rire quelqu'un, c'est une formidable complicité. Quand quelqu'un me faire rire, je prend ça comme un cadeau" - Olivier de Kersauson
avatar
Kelley
CHEF DE MEUTE

Féminin Messages : 212
Date d'inscription : 25/11/2010

Voir le profil de l'utilisateur http://kelley-loisirs-hobby.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: "Les Rougon-Macquart" d'Emile Zola

Message par Kelley le Lun 25 Juil - 9:59



Livre 9 - Nana - publié en 1880


Nana est, bien sûr, la fille de Gervaise et Coupeau. Nous sommes en 1867, Nana a 18 ans et vient d'être découverte par le directeur du Théatre des Variétés, Bordenave. C'est la première de la "Blonde Vénus" et Bordenave annonce à tous que Nana va faire parler d'elle. Et pourtant elle ne sait ni danser ni chanter juste. Mais Nana a un petit quelque chose en plus, qui la fera remarquer de tous et surtout des hommes.

Nous voici dans le monde du théatre et des demi-mondaines, des "cocotes" comme on les appelait. Ce théatre de boulevard ouvert à tous où se précipitent le monde ouvrier mais aussi le "grand monde", ducs, comptes, princes qui viennent là s'encanailler. Ce théatre où des filles, issues de couches sociales pas toujours favorisées, viennent se déshabiller sur scène sans pudeur, et sans grand talent, montrant leur jeunesse et leurs chairs à des hommes vieux et riches.

Nana est de celles-ci, elle est jolie, comme l'était sa mère, mais contrairement à Gervaise, elle saura tirer partie de la richesse de ces hommes qui cherchent une nouvelle jeunesse et une liberté en prenant pour maîtresses des comédiennes, des danseuses, jeunes et jolies, payant très cher, et parfois jusqu'à la ruine, leur caprice.

Mais Nana est indépendante. Elle aime la liberté et ne s'attache pas. Pas même à l'argent dont elle ne connaît pas la réelle valeur. Alors que cherche-t-elle et où tout cela la conduira-t-il ?


_________________________


"Faire rire quelqu'un, c'est une formidable complicité. Quand quelqu'un me faire rire, je prend ça comme un cadeau" - Olivier de Kersauson
avatar
Kelley
CHEF DE MEUTE

Féminin Messages : 212
Date d'inscription : 25/11/2010

Voir le profil de l'utilisateur http://kelley-loisirs-hobby.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: "Les Rougon-Macquart" d'Emile Zola

Message par Kelley le Lun 25 Juil - 9:59



Livre 10 - Pot-bouille - publié en 1882


Octave Mouret arrive à Paris après avoir passé 5 ans à Marseille comme commis. Nous sommes en novembre 1861, il a 23 ans et l'avenir devant lui. Une de ses connaissances de Plassans lui a trouvé un logement dans l'immeuble bourgeois où il vit avec sa femme, et une place de premier commis dans un magasin de tissus, le "Bonheur des dames".

Toute l'action du livre se déroule à l'intérieur de ce bâtiment nouvellement construit, dans le style Haussmannien où, par degré du 1er étage, riche, où loge le propriétaire, jusqu'aux combles où se trouvent les chambres de bonnes, la vie et les moeurs de chaque famille, de chaque individu, est disséquée.

C'est la vie de la bourgeoisie du Second Empire qui est évoquée ici, derrière les façades dignes et cossues, en apparence "honnêtes" où sont gommés les travers de chacun. C'est aussi l'étalement de leurs vices mis à nu par leurs domestiques qui répandent le "linge sale" de leurs patrons par la fenêtre de leur cuisine dans le trou béant de la cour, la face caché de ce joli monde.

Le livre arrive à son terme en décembre 1863 avec le départ d'Octave suite à une affaire de femme.


_________________________


"Faire rire quelqu'un, c'est une formidable complicité. Quand quelqu'un me faire rire, je prend ça comme un cadeau" - Olivier de Kersauson
avatar
Kelley
CHEF DE MEUTE

Féminin Messages : 212
Date d'inscription : 25/11/2010

Voir le profil de l'utilisateur http://kelley-loisirs-hobby.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: "Les Rougon-Macquart" d'Emile Zola

Message par Kelley le Lun 25 Juil - 10:00



Livre 11 - Au bonheur des dames - publié en 1883


Octave Mouret a réussi, guidé par ses idées novatrices. Le magasin "Au bonheur des dames" s'est considérablement agrandi, jetant un voile funeste sur les petits commerçants du quartier. L'histoire commence en octobre 1864 par la grande vente des nouveautés d'hiver et se termine en février 1869 par la journée de grande vente du blanc.

C'est une ère nouvelle où l'on détruit des quartiers complets pour faire place à de grandes avenues. Les petites maisons sont balayées, on rachète les terrains à bas prix et on reconstruit de grands bâtiments neufs et clairs. Et les nouveaux magasins suivent ces innovations. Les petits commerces, sombres et tristes, n'offrant plus assez de marchandises dans leur étroitesse ont à faire face à ces jeunes entrepreneurs ambitieux. Le nouveau commerce est tout d'abord un choix énorme de marchandises diverses et variées en un seul endroit mais c'est aussi et surtout l'offre de "bon marché" sur des produits achetés en grandes quantités qui doivent s'écouler vite et être sans cesse renouvelés.

Octave est jeune et vit avec son temps. Denise, jeune provinciale de 20 ans, arrive à Paris avec ses deux jeunes frères à la recherche d'un logement et d'un emploi. Le "Bonheur des dames" lui offre tout cela.

Mais que se passe-t-il réellement à l'intérieur de ce temple du commerce qui va sans cesse s'accroissant ? Quelles sont les luttes acharnées des vendeurs, avides de gagner plus et de gravir les échelons ?

"Le bonheur des dames" est le roman du haut commerce vu à travers le chiffon, la dentelle et les rubans. Il est tout simplement le roman des plaisirs de la femme.


_________________________


"Faire rire quelqu'un, c'est une formidable complicité. Quand quelqu'un me faire rire, je prend ça comme un cadeau" - Olivier de Kersauson
avatar
Kelley
CHEF DE MEUTE

Féminin Messages : 212
Date d'inscription : 25/11/2010

Voir le profil de l'utilisateur http://kelley-loisirs-hobby.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: "Les Rougon-Macquart" d'Emile Zola

Message par Kelley le Lun 25 Juil - 10:01



Livre 12 - La joie de vivre - publié en 1884


Pauline Quenu, âgée de 10 ans et fille de Quenu et Lisa Marcquart, charcutiers dans "Le ventre de Paris", devenue orpheline, est recueillie par "sa tante" et "son oncle" (en réalité cousins de Quenu) qui habitent un petit village de pêcheurs dans le Calvados au bord de la mer.

Elle a un cousin, Lazare, âgé de 19 ans. Tout de suite, ils s'entendent très bien. Pauline est riche car elle a hérité des titres et de la charcuterie de ses parents. Le magasin a été revendu. Sa tante place les titres dans son secrétaire. Mais Lazare a des projets, coûteux, et qu'il abandonne vite, comme ses études de médecine qui finissent par le lasser, ou une usine de transformation d'algues qui fait presque faillite. Sa mère puise sans réserve dans l'argent de Pauline et la fortune diminue.

Les années ont passé. Pauline est devenue une belle jeune fille et aime son cousin qui est sensible aussi à ces charmes. Sa mère décide de les marier. Mais au fil du temps, l'argent de la dot diminuant, que restera-t-il de ce beau projet ?

La joie de vivre nous parle de la mer, omniprésente, tantôt calme sous le soleil ou déchaînée avec ses vagues géantes et furieuses qui se jettent sur les maisons des pêcheurs pour les détruire. Cette mer formant une ligne barrant sans cesse l'horizon.

Il est aussi le déroulement d'une vie, celle de Pauline, son enfance, son adolescence et sa vie de femme car l'histoire se déroule entre 1860 et 1876.

Et je pourrais en dire plus mais ce serait conter l'histoire de tout le livre, tout résumer, alors qu'il est préférable de le lire et de suivre pas à pas l'évolution de ces êtres et de leur milieu.


_________________________


"Faire rire quelqu'un, c'est une formidable complicité. Quand quelqu'un me faire rire, je prend ça comme un cadeau" - Olivier de Kersauson
avatar
Kelley
CHEF DE MEUTE

Féminin Messages : 212
Date d'inscription : 25/11/2010

Voir le profil de l'utilisateur http://kelley-loisirs-hobby.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: "Les Rougon-Macquart" d'Emile Zola

Message par Kelley le Lun 25 Juil - 10:02



Livre 13 - Germinal - publié en 1885


Etienne Lantier chemine en pleine nuit, mort de fatigue, de faim et de froid, à la recherche d'un endroit où se réchauffer et se reposer. Il rencontre un homme près d'un feu et s'approche. Il se trouve près d'un puit de mine qu'il ne voit tout d'abord pas dans le noir. Etienne cherche un emploi et l'homme lui dit qu'il en trouvera peut-être un ici. Alors Etienne reste.

Le travail de la mine est très dur et les conditions extrêmement dangereuses. Les mineurs, habitués depuis plus de cent ans à ces conditions, effectuent leur travail avec soumission. Mais l'arrivée d'Etienne, la création d'un syndicat appelé "l'Internationale" et les baisses brutales de revenus des mineurs fomentera une grève à répercussion nationale.

Germinal est sans nul doute le meilleur des romans de la série "Les Rougon-Macquart". Emile Zola s'est, comme à l'habitude, grandement renseigné sur les conditions de travail de la mine et des mineurs. Il a visité la mine d'Anzin, dans le Nord, de fond en comble, est descendu à plusieurs centaines de mètres.

L'histoire de Germinal est réelle, bien que romancée. Des grèves avaient eu lieu en 1869-1870 à La Ricamarie, Aubin et Le Creusot, Fourchambault ou Montceau-les-Mines en 1882. L'histoire de Germinal se situe vers 1866-1867.


_________________________


"Faire rire quelqu'un, c'est une formidable complicité. Quand quelqu'un me faire rire, je prend ça comme un cadeau" - Olivier de Kersauson
avatar
Kelley
CHEF DE MEUTE

Féminin Messages : 212
Date d'inscription : 25/11/2010

Voir le profil de l'utilisateur http://kelley-loisirs-hobby.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: "Les Rougon-Macquart" d'Emile Zola

Message par Kelley le Lun 25 Juil - 10:03



Livre 14 - L'oeuvre - publié en 1886


Claude, que nous avons déjà vu dans "Le ventre de Paris" et qui a déménagé, rencontre une jeune fille perdue dans Paris, venue se réfugier d'une averse sous sa porte cochère. Claude, jeune encore, est un peintre torturé ne vivant que pour sa peinture et recherchant la perfection absolue dans son art.

Il invite cette demoiselle dans son atelier afin qu'elle puisse se sécher et dormir. Elle repart le lendemain. Mais le peintre ne parvient pas à l'oublier.

Il a des amis, tout un groupe d'amis, certains venus de Plassans, qu'il a connu au collège, d'autres rencontrés à Paris. Parmi ceux-ci, un peintre, un sculpteur, un architecte, un écrivain. La narration de ce passage de la vie de Claude démarre en 1862 pour se terminer en 1876.

Ce livre nous plonge dans le vrai monde de Zola qui reprend pour ses personnages des amis à lui ou des artistes qu'il admire. Il se situe lui-même dans le personnage de Sandoz, l'écrivain, témoin du passé et du présent, qui regrette le changement de mentalité des amis et l'effritement du groupe. Zola prend comme sujet pour le personnage de Claude son ami Cézanne. Le thème de la toile présentée au Salon des Refusés rappelle d'ailleurs celle du peintre Manet qu'il admirait.

Ce récit nous ouvre une porte vers le monde des artistes avec leurs doutes et leur soif de réussite et de reconnaissance.


_________________________


"Faire rire quelqu'un, c'est une formidable complicité. Quand quelqu'un me faire rire, je prend ça comme un cadeau" - Olivier de Kersauson
avatar
Kelley
CHEF DE MEUTE

Féminin Messages : 212
Date d'inscription : 25/11/2010

Voir le profil de l'utilisateur http://kelley-loisirs-hobby.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: "Les Rougon-Macquart" d'Emile Zola

Message par Kelley le Lun 25 Juil - 10:04



Livre 15 - La terre - publié en 1887


Jean, lorsque le récit commence, a 29 ans et vit depuis dix-huit mois dans les plaines de la Beauce où il est devenu ouvrier paysan après avoir terminé son service militaire. Son vrai métier était menuisier mais il n'a plus envie de le pratiquer et le travail de la terre lui plait.

Pour décrire "La terre" je laisse la parole à Monsieur Zola qui l'expliquera mieux que je ne pourrais le faire :

"Ce roman m'épouvante moi-même, car il sera certainement un des plus chargés de matière, dans sa simplicité. J'y veux faire tenir tous nos paysans, avec leur histoire, leurs moeurs, leur rôle ; j'y veux poser la question sociale de la propriété ; j'y veux montrer où nous allons, dans cette crise de l'agriculture, si grave en ce moment. Toutes les fois maintenant que j'entreprends une étude, je me heurte au socialisme. Je voudrais faire pour le paysan avec "La terre" ce que j'ai fait pour l'ouvrier avec "Germinal". Ajoutez que j'entends rester artiste, écrivain, écrire le poème vivant de la terre, les saisons, les travaux des champs, les gens, les bêtes, la campagne entière. Et voilà tout ce que je puis vous dire, car il me faudrait autrement entrer dans des explications qui dépasseraient mon courage. Dites que j'ai l'ambition démesurée de faire tenir toute la vie du paysan dans mon livre, travaux, amours, politique, religion, passé, présent, avenir ; et vous serez dans le vrai."


_________________________


"Faire rire quelqu'un, c'est une formidable complicité. Quand quelqu'un me faire rire, je prend ça comme un cadeau" - Olivier de Kersauson
avatar
Kelley
CHEF DE MEUTE

Féminin Messages : 212
Date d'inscription : 25/11/2010

Voir le profil de l'utilisateur http://kelley-loisirs-hobby.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: "Les Rougon-Macquart" d'Emile Zola

Message par Kelley le Lun 25 Juil - 10:05



Livre 16 - Le rêve - publié en 1888


Il neige dans l'Oise en cette nuit de Noël 1860. Une fillette orpheline de 9 ans est recroquevillée près de la grande porte de la cathédrale. Elle a passé toute la nuit à grelotter là, repoussant la neige pour ne pas être ensevelie.

Le matin se lève et une voisine la remarque de sa fenêtre. Elle et son mari, sans enfant, décident de la prendre chez eux. Ils sont brodeurs "chasubliers" et leur maison jouxte la cathédrale.

Angélique grandit chez eux, aimée comme leur propre enfant, mais sans sortir, protégée, confinée, sans rien connaître du monde, n'ayant pour exemple que les récits qu'elle trouve dans un livre datant de 1549. Elle est de caractère passionné et rêve de trouver le prince charmant...

Angélique, orpheline, élevée par les Hubert, ne voyant du monde que l'atelier, le jardin et la cathédrale, on pourrait se demander quel lien rattache ce livre à la lignée des Rougon-Macquart. Et pourtant il y en a un et même très ténu, direct. Mais cette fois-ci je ne le dévoilerais pas. D'où vient Angélique, quels sont ces origines, est là tout le mystère et la surprise du début du roman.

"Le rêve" nous ramène une fois de plus vers le monde de l'église mais cette fois "Monseigneur" a des origines nobles et la descendance de sa lignée à protéger. Tout au moins le voit-il ainsi et il oublie tout d'abord son passé pour protéger son fils de la souffrance qu'il a lui-même connu.

Ce livre est une parenthèse de rêve, de mysticisme, de fraîcheur dans l'oeuvre de Zola. On est loin de la réalité matérialiste de "L'assommoir".


_________________________


"Faire rire quelqu'un, c'est une formidable complicité. Quand quelqu'un me faire rire, je prend ça comme un cadeau" - Olivier de Kersauson
avatar
Kelley
CHEF DE MEUTE

Féminin Messages : 212
Date d'inscription : 25/11/2010

Voir le profil de l'utilisateur http://kelley-loisirs-hobby.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: "Les Rougon-Macquart" d'Emile Zola

Message par Kelley le Lun 25 Juil - 10:05



Livre 17 - La bête humaine - publié en 1890


Ici apparaît un nouveau personnage : Jacques Lantier. Dans le roman présent, il est le fils de Gervaise et pourtant lorsqu'on lit "L'assommoir", Gervaise n'a que deux fils, Etienne et Claude et une fille, Nana. Zola a créé ce personnage afin d'évoquer la tare héréditaire de la famille Macquart découlant de l'alcoolisme des générations précédentes et dégénérant en folie meurtrière.

Jacques est conducteur d'une locomotive appelée "la Lison" et il est en apparence "normal". Mais parfois se réveille en lui un instinct animal qu'il ne peut réfréner et qui le pousse à avoir envie de tuer les femmes.

"La bête humaine" est le roman du crime. Car il n'y a pas que Jacques qui tue. Des crimes, il y en a plusieurs et de plusieurs manières. Et comme chaque roman de la série des Rougon-Macquart nous emmène dans un monde différent, c'est également le roman du chemin de fer que Zola affectionnait. Car n'oublions pas qu'à cette époque, le chemin de fer et ses grosses machines soufflantes et fumantes n'était encore qu'une invention moderne de l'industrie naissante.


_________________________


"Faire rire quelqu'un, c'est une formidable complicité. Quand quelqu'un me faire rire, je prend ça comme un cadeau" - Olivier de Kersauson
avatar
Kelley
CHEF DE MEUTE

Féminin Messages : 212
Date d'inscription : 25/11/2010

Voir le profil de l'utilisateur http://kelley-loisirs-hobby.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: "Les Rougon-Macquart" d'Emile Zola

Message par Kelley le Lun 25 Juil - 10:06



Livre 18 - L'argent - publié en 1891


Vingt ans après la parution de "La curée", Saccard est de nouveau le héros de "L'argent". Notre spéculateur passionné n'a cependant pas vieilli car le roman commence en 1864 alors que l'histoire de "La curée" s'arrêtait en 1863.

Saccard est ruiné. Il a tout perdu, y compris son hôtel du Parc Monceau à force de spéculations hasardeuses. Obligé de déménager, il loue un logement dans l'hôtel particulier de la princesse d'Orviedo où il fait la connaissance de ces voisins, frère et soeur, qui viennent d'Orient où lui était ingénieur. Ils en rapportent des plans et de grandes idées.

Saccard, séduit par ces projets, prend l'initiative de créer un organisme de crédit afin de trouver des fonds. Et la Banque Universelle est créée.

Alors que dans "La curée", Saccard "fait des affaires" dans l'immobilier et l'achat de terrains suite au grand bouleversement parisien dû aux percements des avenues du baron Haussmann, "L'argent" nous permet de pénétrer dans ce sanctuaire de la richesse et de la ruine qu'est la Bourse de Paris. Zola a, comme d'habitude, réuni tous les documents qui lui était nécessaires pour écrire ce livre et s'est basé sur un fait réel, la chute et le déclin du banquier Mirès contre la puissance du banquier Rothschild.

L'histoire se termine en 1869.


_________________________


"Faire rire quelqu'un, c'est une formidable complicité. Quand quelqu'un me faire rire, je prend ça comme un cadeau" - Olivier de Kersauson
avatar
Kelley
CHEF DE MEUTE

Féminin Messages : 212
Date d'inscription : 25/11/2010

Voir le profil de l'utilisateur http://kelley-loisirs-hobby.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: "Les Rougon-Macquart" d'Emile Zola

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum